Buenos Aires au rythme du tango.

Posted by nidal on 13/11/2011

DSC02432.jpgVoilà, on vient de quitter Buenos Aires, c’est une ville qui nous aura énormément plu. C’est un peu comme Marseille, c’est sale, y’a plein de petits quartiers partout, des villages dans la ville, des docks aménagés…
Retour sur ces derniers jours : Après un jour de repos, on part flâner dans le quartier de Palermo, quartier très agréable pour y vivre. Le jour suivant, nous voilà dans le quartier de la Boca. Les vieilles maisons de pêcheurs ont été repeintes de toutes les couleurs.DSC_1247.jpg On balade sur le caminito au rythme des couples de tango dans les cafés et on ne manque pas de faire un tour au stade de la fameuse équipe argentine, Boca Junior ! Les policiers encerclent le coin et il est impossible de sortir des sentiers battus. Il semble que même en plein jour le quartier est dangereux. Nous nous dirigeons vers San Telmo, le vieux Buenos Aires, quartier bohème. C’est dur de décrire combien c’est agréable de balader dans ses petites rues et places. Cimetière de la RecoletaUn vrai coup de cœur pour ce quartier. Le lendemain, nous visitons le cimetière de la Recoleta (quartier riche de BA) et après une petite balade dans ses parcs, nous retournons à San Telmo pour le marché dominical. Lundi, nous partons pour Tigre, banlieue chic de BA, où les familles argentines viennent balader le WE. Le soleil étant un peu caché, nous ne ferons pas d’excursions sur les îles du delta et nous rentrons faire le centre.

Buenos a aussi sa vie nocturne. On est sorti pratiquement tous les soirs, bar, milonga, soirée française/argentine.DSC02514.jpg Les argentins savent profiter de la nuit et on a fait de même! Les deux derniers jours ont été consacrés à la préparation de notre road trip de 40j en Patagonie. Et oui, on a décidé de s’offrir la liberté absolue en partant en voiture et tente jusqu’à Ushuaia.

Nous n’oublions pas de remercier notre coach surfer Julien, et de dire un grand, énorme, merci à Sophie (pour nous avoir accueilli et pour les soirées en sa compagnie) et merci au primeur du coin de sa rue pour ses délicieuses fraises.

 

PS: Toutes les photos sont ici